Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 janvier 2009

Bourdon

Le week-end a été joyeux et amusant malgré la fraîcheur météorologique, il avait débuté vendredi avec un dîner tardif et une soirée douillète. Et puis dimanche à la nuit tombée, nous nous sommes rendus à la gare, discutant encore un peu sur le trajet puis sur le quai. Et puis la voix a fini par annoncer le départ du train et les portes se sont fermées. Elles se sont fermées sur le week-end à mesure que je le regardais s'éloigner.

Comme les fois précédentes, je rentre chez moi à pied les mains dans les poches et le nez dans l'écharpe, la mine basse et l'humeur défaite. Je n'ai jamais aimé les dimanche soirs et celui-ci est un de ceux qui me plaisent le moins. Je trouve peu de choses pour distraire mon humeur, le journal télévisé est triste, la musique est triste, mon toast à la rillette de saumon est triste. Le coup de fil parental ne suffit pas à me donner le sourire. Quelques conversations sur MSN viendront toutefois égayer cette soirée difficile, il est bon d'avoir des amis pour confier son blues du dimanche soir.

Si seulement les dimanches soirs pouvaient n'exister que dans les livres d'histoire ou dans les comptes contes de fées...

Commentaires

C'est un joli lapsus : "les compte de fées"... Je sais bien que tu te sens seul, mais ce n'est pas une raison pour oublier le s du pluriel, et surtout ne serais-tu pas déjà en train de compter les jours qui te séparent de lui ?!!

(en plus, tu ne peux pas modifier ta note, sinon mon commentaire ne veut plus rien dire!!)

Écrit par : Andesmas | dimanche, 11 janvier 2009

Mais le dimanche soir a été inventé pour les livres de compte !

Écrit par : christophe | lundi, 12 janvier 2009

Le " fameux dimanche soir", on tombe dans le trou, vide, fragile, écorché.
Moment de digestion des "beaux souvenirs".
Et repartir le lundi matin, pour de nouvelles aventures.
Sincèrement votre
un lecteur de lundi midi

Écrit par : elliot | lundi, 12 janvier 2009

les vacances ne sont bonnes que parce qu'on travaille - sinon elles seraient quotidiennes et, comme tout ce qui est quotidien, fades.
les retrouvailles du vendredi soir sont bonnes parce qu'on a dû se séparer un dimanche soir, c'est inéluctable - et c'est ce qui fait que c'est bon, de se retrouver...

Écrit par : lelapingivré | lundi, 12 janvier 2009

A réfléchir: comment faire pour convertir ce dimanche soir en moment heureux?? Je suis sur qu'il y a un moyen!!!!

Écrit par : Petit-Chose | lundi, 12 janvier 2009

Je n'ai jamais aimé dire aurevoir sur un quai de gare et du coup pour rendre le moment moins triste j'ai moi aussi une sorte de rituel. Une fois les portes refermées... Assis dans ce train qui me ramène un peu plus vers la capitale j'entame invariablement la lecture du "Canard Enchaîné" en me rappelant quel bon week-end je viens de passer et en pensant aux prochains !

NB1 : Un coté positif tout de même à ces départs successifs et récurrents, la satisfaction pour toi de ne pas avoir à me supporter la semaine !

NB2 : Je constate que vous n'avez toujours pas deviné quelle personne formidable se cache derrière Chéri...

Écrit par : Chéri | lundi, 12 janvier 2009

Faut dire que moi je sais qui tu es ! Chéri :)

Écrit par : Guillaume | lundi, 12 janvier 2009

Mon Dieu, comme la vie n'est pas facile !

NB1 > D'autre part, se goinfrer de toasts aux rillettes de saumon me paraît raisonnable afin de surmonter cette douloureuse séparation hebdomadaire, arrosé bien sûr d'un petit Chablis premier cru ... ^^

NB2 > Chéri-Chéri ne serait-il pas Parisien ? Et de plus une personne formidable ? Hum hum ...

Écrit par : MArC-Us | mardi, 13 janvier 2009

Maintenant que tu vas mieux, je peux faire ma blague pourrie.... "tu as le bourdon??? Comme Didier..." mouwahahahahaha, ça me fait toujours autant marrer ce genre blague.
Aller, BYE BYE...Comme Nathalie Nathalie...

Écrit par : Cereal_killer | mercredi, 14 janvier 2009

Andesmas : fort joli en effet :)

Christophe : suis-je bête !

Elliot : le lundi comme un printemps

Lelapingivré : sinon la vie serait sans doute terne

Petit-Chose : avoir un meilleur travail, ce sera déjà un grand pas...

Chéri : PS 2, non et tant mieux :D

Guillaume : oui mais toi c'est de la triche !

MArC-Us : voilà quelqu'un de perspicace

Cereal Killer : je... euh ... ah oui. ben je les connaissais même pas !

Écrit par : joss | samedi, 17 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.