Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 août 2008

La vie à la dure

Vivre seul, avec le temps, ça finit par endurcir. Qui aurait cru qu'au bout six de mois, j'en serais à tuer des araignées à main nue ? Pas moi.

Et pourtant...

21:15 Publié dans Blablablog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Bah dis donc... on dirait que tu viens bel et bien de passer ton rite initiatique avec succès. Tu es une grande personne maintenant.

Écrit par : christophe | lundi, 18 août 2008

Tu n'as pas précisé la taille de la victime........

Écrit par : Primordialus | lundi, 18 août 2008

Snif, il a grandi si vite...je me souviens de ses 24 ans comme si c'était hier...

Écrit par : cereal_killer | mardi, 19 août 2008

Ah oui, quand même !...
Et tu les manges crues ou grillées ? ^^
Ce devait être la rage à ce moment-là, non ?

(J'ose à peine avouer que j'ai une peur bleue de toutes ces bestioles !)

Écrit par : MArC-Us | mardi, 19 août 2008

Bah dis-donc, c'est Koh-lanta ton "Mouetland" !!!

Écrit par : Dominique | mardi, 19 août 2008

Un tel courage me laisse pantois, tout simplement pantois !

Écrit par : lelapingivré | mercredi, 20 août 2008

Christophe : et ouais, un grand, un dur, un vrai, un mec !!

Primordialus : mais ce n'est pas la taille de l'adversaire qui en fait la valeur !! (ah si ??)

CK : et oui, comme ça passe, snif..

MArC-Us : même pas mangé, tuer juste pour le geste (et la paix ;) )

Dominique : Oh là oui, si tu savais, entre les mouettes et les araignées...

lelapingivré : je ne pensais pas faire un effet pareil !

Écrit par : joss | mercredi, 20 août 2008

Ne viens pas lire chez moi pendant quelque temps, petit Joss... :)

Écrit par : Nicolas Bleusher | samedi, 23 août 2008

Les commentaires sont fermés.