Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 juillet 2008

Coquineries

L'été traine dans son sillage bon nombre de petites choses légères (et court vétues) et parmi elles une chaîne au parfum subtilement grivois. Et, ayant flairé un soupçon de poussée hormonale chez moi à la suite de mon billet précédent, Monsieur Rouge-Cerise s'est laissé aller à me transmettre le petit jeu... Même pas peur !

Si j'étais un slip !

Je serais blanc. Je serais ferme et inflexible, solidement arrimé mais bien agréable à caresser.

Si j'étais un sex toy !

Alors là, même sous la torture, je ne repondrai pas à cette question ! Alors ça, JA-MAIS !!! (euh... un fouet de cuisine ?)

Si j'étais un fantasme !

Je serais une ballade en forêt un matin d'été, fraîche et tantôt lumineuse tantôt ombragée. Peut-être une clairière isolée. Ou bien je serais tout autre chose, une consultation médicale qui aurait mal tourné...

Si je devais faire l'amour avec un animal !

Euh non, sans façon. La forêt, oui, le grizzli, non.

Si je devais te dire quelque chose à l'oreille pendant qu'on fait l'amour !

C'est une inspiration du moment. C'est une improvisation instinctive. Cela n'aurait pas de sens ici.

Si j'étais Clara Morgane mais avec mon cerveau actuel !

Je ne sais pas là, il faut que je réfléchisse. Ah ben j'y arrive pas. Mince. Finalement, Clara se passe très bien de mon cerveau.

Si j'étais une zone érogène !

Je serais une oreille. Frémissante.

Si j'étais un détail absolument irresistible !

Je serais un sourire coquin. De ceux que l'on peut deviner rien que dans le regard.

Si j'avais une morale sexuelle !

N'attendons pas le mariage...

Si je me réveillais demain matin sans pénis ni vagin !

Je me maudirais d'en avoir si peu profiter.

A qui je refile la chtouille !

Question délicate. Il ne s'agit pas là d'une chaîne banale... La sagesse conduirait tout naturellement à éluder cette question finale. Mais c'est l'été, soyons légers. Je ne force absolument personne. Mais si Messieurs Petit-Chose, Cereal Killer, Christophe, Lancelot ou pourquoi pas Nicolas Bleusher se sentent inspirés, la porte leur est ouverte. Il y a matière à être original.

20:21 Publié dans Blablablog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

C'est très sage, tout cela... Même pas un petit sex-toy? Rien qu'un tout pitit-pitit? ;-)

Écrit par : Rouge-cerise | lundi, 28 juillet 2008

Défi relevé !

Écrit par : christophe | lundi, 28 juillet 2008

Je m'atèle à la tache direct. Heu alors niveau fantasme, tu passe du Bernard Henry Lévy à la version "belami" en un clin d'oeil toi!!!!

Écrit par : cereal_killer | mardi, 29 juillet 2008

Si j'étais un slip !
Je me sentirai un peu à l'étroit...

Si j'étais un sex toy !
Je serai toujours à portée de mains.

Si j'étais un fantasme !
Je serai jeune et oriental...

Si je devais faire l'amour avec un animal !
Je lui demanderai pardon, avant...

Si je devais te dire quelque chose à l'oreille pendant qu'on fait l'amour !
Tais-toi...

Si j'étais Clara Morgane mais avec mon cerveau actuel !
Je serai Carla Morgane avec mon cerveau actuel...

Si j'étais une zone érogène !
J'essaierai de me multiplier...

Si j'étais un détail absolument irrésistible !
Un mot d'esprit !

Si j'avais une morale sexuelle !
J'en ai un peu plus : je vous le mets quand même ?

Si je me réveillais demain matin sans pénis ni vagin !
C'est que je serai mort !

Écrit par : Nicolas Bleusher | mardi, 29 juillet 2008

Ca se devergonde içi :-)

Écrit par : Folken | mardi, 29 juillet 2008

Rouge-Cerise : la colombe sortie de l'oeuf, c'est moi ;-)

Nicolas Bleusher : tant de finesse, encore une fois (suis jaloux...)

Folken : oui, on dirait bien :D

Écrit par : joss | mercredi, 30 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.