Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 octobre 2006

Piquant attachant

Hier, je suis allé voir Les Rebelles de la forêt. En voilà un film qu'il était pas prise de tête ! J'ai bien rigolé. C'était le but. Alors oui, c'est vrai, c'était pas hyper-hyper-philosophique mais ça fait du bien de se débrancher un peu la tête pendant deux heures et de rire comme si j'avais retrouvé mes huit ans.

Je disais donc que ce film m'a bien plu et puis le message du genre, "sauvons la forêt" était très explicite, donc c'est un peu comme si j'avais vu Une vérité qui dérange, non ? (Non !? Ah bon). Dans le film, j'ai eu une tendresse particulière pour le petit  hérisson . Il m'a beaucoup fait rire (et ma voisine aussi). Il était bleu (oui, bleu) et moi, un hérisson bleu ... à première vue ça m'aurait pas trop branché (ben j'en avais jamais vu, en fait). Mais non, en fait il s'en est bien sorti dans son rôle genre Caliméro bleu et piquant, un texte pourtant pas trop fourni ("c'est mon pote"), disons que tout était dans le regard et la voix. Attachant.

Et puis quit à parler de hérisson, je ne resiste pas à l'idée de vous proposer d'aller lire ce petit morceau de poésie écrit par LE hérisson. C'est un coutumier du fait que j'aime beaucoup lire (en plus, de tous les blogueurs dont je connaisse l'origine géographique, c'est celui qui vit le plus près de chez moi, et de loin :-) ).

Et pendant que j'y suis, la vision sur son blog d'Emilie et son hérisson Arthur a fait remonté chez moi des souvenirs enfouis de tout petit. J'ai mis beaucoup de temps à me souvenir où j'avais vu ces dessins (je ne vais pas les copier ici, vous n'avez qu'à allez voir !). Jamais je ne m'en serai rappelé sans ce blog. Merci à toi, si tu lis ceci pour ces tendres souvenirs de maternelle...  

 

 

Commentaires

oups ! je ne sais plus où me mettre là !!! ben merci beaucoup ! c'est super gentil ...

[bon là, tout le monde va se demander où j'habite pour savoir où tu habites ! (s'ils ne le savent pas déjà !!) alors pour info : je suis un hérisson nantais et Joss vit à une centaine de km de chez moi !!!] arf arf arf !!

( tu as remarqué ? utilisation, non seulement des parenthèses mais aussi des crochets ! ) ;-)

ps: hérisson bleu ? jamais vu ? mais si : il y a aussi Sonic, le hérisson bleu super rapide des jeux vidéos voyons !!!

Écrit par : le hérisson | vendredi, 20 octobre 2006

J'ai un hérisson en peluche. "Réhisson", qu'il s'appelle. Tout doux (si, si), avec son ven-ventre beige, ses deux petits yeux noirs et son museau percé de deux petites narines...

En fait, tu m'y as refait penser. Je vais tenter de le retrouver maintenant :o)

Écrit par : Chaminou | vendredi, 20 octobre 2006

Le hérisson cherche sa moitié. Tandis que nous cherchons l'autre moitié de Joss... :)

Écrit par : Shaggoo | vendredi, 20 octobre 2006

J'en croise souvent sur le bord des routes. Ils n'ont pas eu le temps de devenir bleu. Et avec leurs tripes à l'air, ils ne sont pas très attachants !
Quoi ? Je casse l'ambiance !!

Écrit par : AffreuxPasBeau | samedi, 21 octobre 2006

>> Le hérisson : je l'avais complètement oublié. Il allait trop vite pour ma mémoire

>> Chaminou : j'en veux un, j'en veux un !!

>> Shagoo : ... :)

>> Mar... AffreuxPasBeau : ne dit pas ça c'est trop affreux...

Écrit par : Joss | samedi, 21 octobre 2006

Comment ça ?? Tu connais Emilie et « son hérisson gris, Arthur, partage toutes ses aventures... bien sûr ! ». Pourtant, d’après la moitié de photo que j’ai vu en arrivant sur ton blog (que je découvre depuis peu), je te donnerais pas plus de 25 ans. Or, j’ai 31 balais, et je regardais Emilie dans Récré A2 quand j’étais en maternelle ! Je ferais mieux de me taire, car il paraît que tu es doué d’une ironie mordante, et tu serais bien capable de me lâcher un « Sans doute n’as-tu réussi à passer en C.P. qu’à l’âge de 12 ans »...

Écrit par : Antinoüs | lundi, 23 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.